Κυριακή, 25 Αυγούστου 2013

Dear friend in antifascsim,

Perdon me writing in French : la façon dont est retournée contre vous votre très légitime   dénonciation de ceux qui prônent la haine raciale montre combien cette haine est à la fois perverse et inconséquente. Si elle prétend vouloir la paix civile, c'est la paix des prisons et des cimetières. La haine se nourrit de haine, elle s'en empoisonne et à terme elle se condamne elle-même.
 
Mais en attendant nous refusons avec vous et pour vous que la haine cherche à faire condamner ceux qui dévoilent son vrai visage.
 
Très cordialement,
 
Jean-Luc Nancy, 
professeur émérite, Université de Strasbourg (France)m