Σάββατο, 17 Αυγούστου 2013

Monsieur le Professeur, cher collègue,
 
Grand amoureux de la Grèce où je me rends chaque année depuis plus de trente ans, j'ai été comme vous indigné par les propos, les actions et l'existence même d'Aube Dorée. Je soutiens de tout coeur votre combat dont je pense qu'il est non seulement juste, mais indispensable, et fait honneur à tous les démocrates. Je souhaite vivement avoir de vos nouvelles, nous sommes nombreux, particulièrement dans le milieu universitaire et artistique parisien que je connais le mieux, à suivre attentivement l'avenir de cette action en justice. Nous sommes nombreux à penser comme vous qu'il est du devoir des citoyens européens, ne serait-ce qu'au nom de l'histoire, de lutter contre toutes les formes de fascisme et de violence raciste, homophobe, etc. Croyez, cher Monsieur, à mon soutien total et à mon plus grand respect.
Chaleureuses salutations,

Marc Amfreville

Professeur de littérature américaine
Université Paris IV- Sorbonne

106 rue de Charenton
75012 PARIS
0(0 33) 1 43 07 94 42
0(0 33) 6 20 43 28 43